Capitaliser sur ses copies

.  .  .

L’une des meilleures méthodes pour s’améliorer (du moins pour l’écrit) est l’analyse fine de ses copies. La préparation à la dissertation ne se termine en effet pas à la fin des 4 heures de DST : il est indispensable de capitaliser sur ses copies et d’en tirer de nombreux enseignements.

Les devoirs surveillés restent le meilleur entraînement à l’épreuve écrite de Géopo

 

Les DST sont bien évidemment le meilleur exercice pour rédiger une excellente copie lors des concours. Cela permet d’apprendre à gérer son temps, à réaliser des croquis de qualité, présenter un plan cohérent, clair et efficace… Bref, prends chaque DS comme l’occasion de parfaire ta méthodologie de dissertation tout en révisant tes cours !

Mais l’exercice ne s’arrête pas (et ne doit pas s’arrêter) à la fin des 4 heures d’épreuve, bien au contraire ! Pour pouvoir s’améliorer à chaque DST, et s’approcher toujours plus de la copie (quasi) parfaite, il est indispensable de se créer une fiche qui deviendra vite essentielle lors de tes années de prépa : « Comment s’améliorer en dissertation de HGG ».

Comment structurer sa fiche Comment s’améliorer en dissertation de HGG ?

Cette fiche est à la fois basique et diablement efficace. Elle consiste à noter toutes les remarques que le professeur fait sur ta copie. Il est le plus à même à te transmettre un avis à la fois objectif et au plus près des attentes du concours : ne passe donc pas à côté de cette mine d’informations ! Les professeurs consacrent beaucoup de temps à la correction des copies, et mettent généralement énormément de commentaires dans les marges.

Tu as compris l’intérêt de cette fiche ? Passons donc à sa rédaction !

Ainsi, à chaque fois que tu reçois une nouvelle copie corrigée, tu notes sur ta fiche :

  1. Le type de sujet (régional, global, hybride, original/absurde, historique)

Grâce à cette typologie, tu sauras avant les concours les sujets sur lesquels tu es le plus à l’aise. Cette segmentation est notamment reprise par Major-Prépa lors de son analyse des sujets de concours des 10 dernières années.

  1. La difficulté du sujet (facile, complexe, ambigu)

  2. Les notions à mobiliser (chapitre unique, croisement de plusieurs, concepts incontournables à utiliser, etc.)

Si ta dissertation (notamment l’introduction) manquait de définitions de concepts, cette fiche est l’occasion de centraliser toutes ces notions essentielles le jour du concours !

  1. Tes points forts (liste tous les commentaires positifs du professeur)
  2. Les fragilités de ta dissertation (lorsque le correcteur justifie sa remarque)

Je précise en effet « lorsque le correcteur justifie sa remarque », car il arrive malheureusement que certains professeurs n’expliquent pas leurs remarques…

  1. Les solutions pour y remédier

Maintenant que tu as cette fiche entre les mains, relis la à la veille de chaque DST et bien évidemment avant le jour fatidique des concours. Tu auras ainsi en tête à la fois tes points forts, mais aussi les erreurs à ne surtout pas réitérer !

Tu peux également préparer une fiche similaire « Comment s’améliorer au croquis ESCP », ou bien intégrer les remarques concernant le croquis sur la même fiche : c’est comme tu le sens ! (J’ai quand même une préférence pour une fiche distincte, tout en précisant sur la fiche Croquis le sujet de la dissertation associée).

.  .  .

Nos lecteurs ont apprécié cet article.
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Antonin Bibal
Ancien de la prépa Henri IV en ECS, j'ai lancé ce blog pour vous aider à améliorer vos copies de géopo.