L’importance de l’expression orale (et corporelle)

.  .  .

L'épreuve orale de Géopolitique est avant tout un exposé lors duquel le candidat argumente sur un sujet, mais fait également preuve de personnalité et d'engagement. La forme, notamment l'expression orale, est donc essentielle pour réussir l'épreuve d'admission à HEC. Cet article souligne l'importance de s'exprimer avec clarté et volonté, tout en proposant un recueil (non-exhaustif) des erreurs à bannir à l'oral.  

La nécessité de s'exprimer avec engagement et volonté

L'épreuve orale de Géopolitique, et plus généralement toutes les épreuves orales d'admission, sont très discriminantes. Le jury n'hésite pas à donner d'excellentes ou de très mauvaises notes selon la qualité de la prestation orale. Il ne faut donc surtout pas que tu vises la moyenne, même si tu possèdes de “l'avance” aux écrits ! Le principal objectif du jury est d’évaluer les connaissances du candidat, mais aussi sa capacité à faire preuve d'une vraie personnalité. Il ne recherche pas des candidats qui “limitent les dégâts” mais au contraire affirment leur argumentation. Encore trop de candidats ont des présentations très honorables mais manquent de volonté lors de la partie d’échange avec le jury. L'idée n'est pas de passer pour un candidat trop sûr de soi ou prétentieux mais bien de montrer au jury que tu es capable de t'engager lors d'une présentation et d'argumenter ton propos, que ce soit lors de l'exposé ou des questions. Le jury valorise systématiquement les candidats qui répondent avec engagement par rapport à ceux qui avanceraient des éléments avec peu d'entrain.  

Recueil (non-exhaustif) des erreurs à bannir à l'oral

Cette section ne prétend pas recueillir l'ensemble des erreurs à bannir à l'oral, mais plutôt de te partager mon expérience d'un an de khôlleur de 6 élèves en ECS (Henri IV, Louis-le-Grand, Saint-Louis). Il faut absolument regarder le jury dans les yeux, et ne pas passer l'épreuve à lire tes notes : il n'y a rien de plus désagréable qu'un candidat qui lit ses notes (voir l'article sur comment prendre ses notes) sans échanger de regards avec le jury. Cela te permettra de montrer que tu es sûr de ce que tu dis, ton propos sera plus naturel et tu ne risqueras pas de perdre l'attention des membres du jury pendant la présentation. Lire tes notes sur un ton monocorde est le meilleur moyen de perdre le jury qui non seulement perdra le fil de ton exposé mais surtout ne relèvera plus les éléments saillants de ton argumentation. Pour ce qui est du vocabulaire, de nombreux candidats continuent d’utiliser les mots au final, par contre ou des fois. La mauvaise utilisation de ces termes risque de particulièrement irriter le jury : privilégie en revanche, finalement / in fine et parfois / quelquefois. Dans le même registre, il faut bannir tout “euh” dans l'expression orale : si c'est le cas, entraîne-toi à progressivement à ne plus avoir de discours saccadé lors des khôlles. L'un des meilleurs moyens de ne plus en dire est tout simplement de parler plus lentement ! Le dernier point que je souhaitais souligner est l'expression corporelle. Cela peut te sembler basique, mais reste bien droit (sans toutefois te raidir !) pendant l'exposé, ne mets pas tes mains sous la table et ne croise pas les jambes. Ces conseils sur l'expression corporelle sont valables pour tous tes oraux, et notamment pour les différents entretiens de personnalité.

.  .  .

Nos lecteurs ont apprécié cet article. Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Antonin Bibal Ancien de la prépa Henri IV en ECS, j'ai lancé ce blog pour vous aider à améliorer vos copies de géopo.